Centre de Greffe de Rein

À propos du center

Les Centres de Greffe d'Organes du Groupe de Santé Memorial,se présentent comme des centres de référence, en particulier dans les greffes de foie et de rein. Memorial demeure un centre international, sollicité par les patients venant des États-Unis, de l’Europe et du Moyen-Orient, et notamment des pays du Balkans et les pays de Républiques Turques.

L'hôpital Memorial Sisliainsi quel'Hôpital Memorial Atasehirabritent des centres de greffe d’organes.

Le Groupe de Santé Mémorial tient sa notoriété non seulement des succès obtenus dans le cadre de la chirurgie de greffe d’organes mais également des formations qu’il a assurées en faveur de médecins de part le monde en matière de greffe d’organes à partir de donneurs vivants, notamment pour les médecins venant des Etats-Unis et de l’Europe.

Dans le cadre de l'accord conclu avec la sécurité sociale SGK, les Centres de Greffe d'Organes Memorial fournissent ses prestations également aux patients bénéficiant de la couverture de la sécurité sociale SGK (SSK, Bağkur, Emekli Sandığı) en matière des greffes de foie et de rein.,

Qu’est-ce que la greffe d’organes ?

La greffe d'organes est une intervention chirurgicale réalisable à partir de cadavres et de donneurs vivants. On désigne par greffe d’organes, le traitement d’un patient en effectuant une greffe d’un organe sain provenant de cadavre ou de donneur vivant qui remplacera un organe dans son corps qui est endommagé au point de ne plus remplir sa fonction initiale en raison des maladies médicalement incurables. Exception faite de la greffe du cœur, une grande partie des greffes peut être réalisée d’un être vivant à un autre. Les greffes de foie, de rein, du pancréas, d’intestin grêle et de cœur sont réalisables en transplantant le malade à partir de cadavre.

Les greffes réalisées d’un donneur vivant et à partir de cadavre

Chaque don d’organe, chaque greffe est considérée comme une vie de sauvée. Toutefois, si la greffe d’organes en Turquie n’atteint pas le niveau souhaité et s’il y a insuffisance de prise de conscience au sein de la communauté, cela est dû principalement au manque d’information, aux préjugés et aux croyances erronées. Nombreuses sont les personnes qui sont sous dialyse pendant plusieurs années ou qui ne font pas don d’organes à cause des fausses perceptions acceptées comme vraies, par rapport au don et à la greffe d’organes. En Turquie, 75- 80% des greffes d’organes sont réalisées d’un vivant à un vivant. Dans cette catégorie de greffe, un donneur parfaitement en bonne santé est opéré afin de prélever une partie ou la moitié de l’organe en question. Bien que cette situation ne soit pas très désirable, ce type d’interventions reste nécessaire pour conserver la vie humaine. Alors qu’à l’étranger, la situation est inverse, le taux des greffes effectuées à partir d’un donneur vivant est à 25% alors que celui des greffes réalisées à partir d’un cadavre (personnes décédées) est aux alentours de 75-80%. Et cela constitue la différence entre les procédures de greffe d’organe en Turquie et celles des Etats-Unis et l’Europe. Néanmoins, il n’y a pas d’écart statistique entre les taux de succès dans la mesure où les greffes sont réalisées entre de bonnes mains.

Les chirurgies de greffes d'organes sont faites avec la technologie et les techniques modernes

Les opérations de greffe d'organes sont des opérations importantes et délicates ; mais grâce aux technologies et techniques chirurgicales modernes en développement permanent, elles peuvent être entièrement réalisées en toute sécurité et sans hémorragie. A titre d’exemple, avec les chirurgies par  laparoscopie (chirurgies fermées), les gens reprennent leur vie normale après 1 semaine ou 10 jours; et ne rencontrent en aucun cas d'obstacles physiques dans leur vie quotidienne.

Qui est le donneur potentiel ?

Conformément à la réglementation du Ministère de la Santé, les greffes peuvent être réalisées entre proches ayant un lien de parenté atteignant le 4èmedegré. Il est possible également de réaliser une greffe d’organes de donneur non apparenté avec l’approbation du Comité d’Ethique Régional. Les greffes croisées qui désignent les échanges de donneurs dans le cadre de greffes d’organes sont aussi envisageables dans un cadre légal.

Comment sélectionner un centre en vue d’une greffe ?

Pour qu’une greffe d’organes soit réalisée au sein d’un hôpital, le centre en question doit être en mesure de fournir une prestation de haute qualité. La greffe d’organes ne se résume pas seulement à l’intervention. Le travail en collaboration entre les polycliniques, laboratoires, centres d’imageries, les étages d’hospitalisation et les différentes autres cliniques revêt une grande importance pour les procédures pré et postopératoires de la greffe d’organes. Il est fort probable que vous soyez un bon chirurgien, que vous disposiez d’une équipe d’anesthésistes qualifiée et que le plateau technique du bloc opératoire soit au plus haut niveau, cependant cela ne signifie pas que vous allez toujours obtenir des résultats performants. La greffe d’organes demeure un travail multidisciplinaire. De ce fait, seuls les établissements de santé accomplis peuvent réaliser la greffe d’organes.

Hôpital Memorial Şişli- Centre de Greffe d’Organes

A propos du Centre

Le Centre de Greffe d’Organes de l’Hôpital Memorial Şişli est réputé pour être un centre de référence mondiale, particulièrement en matière de greffe de foie et de rein. Le Centre de Greffe d’Organes de l’Hôpital Memorial Şişli avec à sa tête, le Prof. Dr. Koray Acarlı, est prisé par les patients provenant des Etats-Unis, de l’Europe et du Moyen-Orient et notamment des patients provenant des pays du Balkans et des Républiques Turques qui attendent une greffe d’organe.

Le Groupe de Santé Mémorial tient sa notoriété non seulement des succès obtenus dans le cadre de la chirurgie de greffe d’organes mais également des formations qu’il a assurées en faveur de médecins de part le monde en matière de greffe d’organe à partir de donneurs vivants.

Dans le cadre de l'accord conclu avec la sécurité sociale SGK, les Centres de Greffe d'Organes Memorial fournissent ses prestations également aux patients bénéficiant de la couverture de la sécurité sociale SGK (SSK, Bağkur, Emekli Sandığı) en matière des greffes de foie et de rein.,

Qu’est ce que la greffe d’organes ?

La greffe d'organes est une intervention chirurgicale réalisable à partir de cadavres et de donneurs vivants. On désigne par greffe d’organes, le traitement d’un patient en effectuant une greffe d’un organe sain provenant de cadavre ou de donneur vivant qui remplacera un organe dans son corps qui est endommagé au point de ne plus remplir sa fonction initiale en raison des maladies médicalement incurables. Exception faite de la greffe du cœur, une grande partie des greffes peut être réalisée d’un être vivant à un autre. Les greffes de foie, de rein, du pancréas, d’intestin grêle et de cœur sont réalisables en transplantant le malade à partir de cadavre.

Les greffes réalisées d’un donneur vivant et à partir de cadavre

Chaque don d’organe, chaque greffe est considérée comme une vie de sauvée. Toutefois, si la greffe d’organes en Turquie n’atteint pas le niveau souhaité et s’il y a insuffisance de prise de conscience au sein de la communauté, cela est dû principalement au manque d’information, aux préjugés et aux croyances erronées. Nombreuses sont les personnes qui sont sous dialyse pendant plusieurs années ou qui ne font pas don d’organes à cause des fausses perceptions acceptées comme vraies, par rapport au don et à la greffe d’organes. En Turquie, 75- 80% des greffes d’organes sont réalisées d’un vivant à un vivant. Dans cette catégorie de greffe, un donneur parfaitement en bonne santé est opéré afin de prélever une partie ou la moitié de l’organe en question. Bien que cette situation ne soit pas très désirable, ce type d’interventions reste nécessaire pour conserver la vie humaine. Alors qu’à l’étranger, la situation est inverse, le taux des greffes effectuées à partir d’un donneur vivant est à 25% alors que celui des greffes réalisées à partir d’un cadavre (personnes décédées) est aux alentours de 75-80%. Et cela constitue la différence entre les procédures de greffe d’organe en Turquie et celles des Etats-Unis et l’Europe. Néanmoins, il n’y a pas d’écart statistique entre les taux de succès dans la mesure où les greffes sont réalisées entre de bonnes mains.

 Les opérations de greffes d’organes sont réalisées avec une technologie et des techniques modernes.

Les opérations de greffes d'organes sont des opérations importantes et délicates ; mais grâce aux technologies et techniques chirurgicales modernes en développement permanent, elles peuvent être entièrement réalisées en toute sécurité et sans hémorragie. A titre d’exemple, avec les chirurgies laparoscopiques (chirurgies fermées), les gens reprennent leur vie normale après 1 semaine ou 10 jours;  et ne rencontre en aucun cas d'obstacles physiques dans leur vie quotidienne.

Qui est le potentiel donneur?

Conformément à la réglementation du Ministère de la Santé, les greffes peuvent être réalisées entre proches ayant un lien de parenté atteignant le 4èmedegré. Il est possible également de réaliser une greffe d’organes de donneur non apparenté avec l’approbation du Comité d’Ethique Régional. Les greffes croisées qui désignent les échanges de donneurs dans le cadre de greffes d’organes sont aussi envisageables dans un cadre légal.

Comment sélectionner un centre en vue d’une greffe ?

Pour qu’une greffe d’organes soit réalisée au sein d’un hôpital, le centre en question doit être en mesure de fournir une prestation de haute qualité. La greffe d’organes ne se résume pas seulement à l’intervention. Le travail en collaboration entre les polycliniques, laboratoires, centres d’imageries, les étages d’hospitalisation et les différentes autres cliniques revêt une grande importance pour les procédures pré et postopératoires de la greffe d’organes. Il est fort probable que vous soyez un bon chirurgien, que vous disposiez d’une équipe d’anesthésistes qualifiée et que le plateau technique du bloc opératoire soit au plus haut niveau, cependant cela ne signifie pas que vous allez toujours obtenir des résultats performants. La greffe d’organes demeure un travail multidisciplinaire. De ce fait, seuls les établissements de santé accomplis peuvent réaliser la greffe d’organes.

Hôpital Memorial Ataşehir- Centre de Greffe d’Organes

A propos du Centre

Le Centre de Greffe d’Organes de l’Hôpital Memorial Ataşehir offre ses prestations avec, dans le cadre de l'accord, ses blocs opératoires, ses laboratoires, son équipe expérimentée et son plateau équipé de technologies aux normes mondiales. Au sein du Centre de Greffe d’Organes de l’Hôpital Memorial Ataşehir, sont réalisées de greffes de foie sous la présidence de Prof. Dr. Yalçın Polat et des greffes de rein sous la présidence de Prof. Dr. Murat Tuncer à la fois à partir de donneurs vivants et de cadavres. Dans le cadre de l’accord conclu avec la sécurité sociale SGK, les centres de greffe d'organes Memorial fournissent ses prestations également aux patients bénéficiant de la sécurité sociale SGK (SSK, Bağkur, Emekli Sandığı) pour les greffes de foie et de rein.

QU’EST CE QUE LA GREFFE D’ORGANES

La greffe d'organes est une méthode de traitement avec des organes prélevés sur cadavre et de donner vivant. On désigne par greffe d’organe, le traitement d’un patient en effectuant une greffe d’un organe sain provenant de cadavre ou de donneur vivant qui remplacera un organe dans son corps qui est endommagé au point de ne plus remplir sa fonction initiale en raison des maladies médicalement incurables. Exception faite de la greffe du cœur, une grande partie des greffes peut être réalisée d’un être vivant à un autre. De nos jours, Les greffes de foie, de rein, du pancréas, et de cœur sont réalisées de plus en plus comparativement à la greffe d’intestin grêle qui se fait de moins en moins.

Est-il possible une transplantation d'organes de donneur non apparenté?

Conformément à la réglementation du Ministère de la Santé, les greffes peuvent être réalisées entre proches ayant un lien de parenté atteignant le 4ème degré. Il est possible également de réaliser une greffe d’organes de donneur non apparenté avec l’approbation du Comité d’Ethique Régional. Les greffes croisées qui désignent les échanges de donneurs dans le cadre de greffes d’organes sont aussi envisageables dans un cadre légal. Toutefois, cette option de dans la greffe de foie n’est pas envisageable en termes de l’équipe et de l’organisation.

La sécurité du donneur lors de l’opération est extrêmement importante.

Le donneur de la greffe du foie subit une multitude d’examens afin de déterminer si son 'état de santé est bon. Toutes les fonctions du système du corps du donneur doivent être normales. Ce n’est qu’après s’être assuré que le don n’engendrera pas de risques supplémentaires à l’individu que ce dernier est accepté comme donneur. Le bénévolat dans ce cas est essentiel. La préservation de la santé des donneurs est un élément indispensable.

Attention aux aliments que vous consommez

La nourriture et les boissons extrêmement énergiques sont les aliments nocifs pour le foie. En effet, ils épuisent toujours le foie. Il est nécessaire de bien ajuster la quantité de ces aliments que vous consommez. L’artichaut est le légume que nous pouvons définir comme l’ami du foie.  Avec sa propriété d’antioxydant il protège contre les tumeurs. Il facilite la digestion en augmentant la qualité et la fluidité de la bile. Il libère les toxines qui s'accumulent dans le corps. De même, le poivron rouge est un légume qui a beaucoup de bienfaits pour le foie. De nombreux médicaments que nous utilisons métabolisent le foie. L'utilisation de médicaments de façon inconsciente est très nocive pour le foie

La vie post-greffe

Après la greffe, la plupart des gens peuvent retourner au travail et continuer leur vie quotidienne. Cependant, il y a quelques conditions à considérer dans la période postopératoire. La première année post- greffe est très importante. Les infections et le rejet d'organes sont fréquents durant cette période. Au cours des 6 premières semaines, il faut particulièrement veiller à ne pas soulever de poids jusqu'à guérison complète de l'incision. À la fin de la 12ème semaine, vous pouvez voyager comme vous le souhaitez. Si vous n'avez pas de conditions spéciales telles que le diabète et l'hypercholestérolémie après l'opération, vous pouvez reprendre vos habitudes alimentaires normales sans avoir recours à un régime nutritionnel particulier.

LA GREFFE RENALE AMELIORE LA QUALITÉ DE VIE DU PATIENT

L'insuffisance rénale chronique est un style de vie extrêmement difficile pour une personne. Être branché à la machine de dialyse pendant 4 à 5 heures à raison de trois fois par semaine, être incapable d'effectuer toute activité souhaitée,  incapable de boire de l'eau comme souhaité, être incapable de se nourrir de la façon désirée et les effets négatifs de la dialyse réduisent significativement la qualité de vie du patient. Cependant, après une greffe d'organe réussie et une sensibilisation du patient quant à la vie post-greffe, l’individu peut reprendre sa vie sociale.

Les fonctions rénales reviennent à la normale après la greffe

Un patient dialysé a besoin d'une greffe de rein pour une vie saine et plus longue. La greffe rénale peut être réalisée à partir de deux sources, à savoir la greffe directe du donneur vivant (parent proche et éloigné, époux) et des cadavres. Vu que fonctions rénales post-greffe reprennent leur cours normal, les patients entament une nouvelle étape que cela soit du point de vue santé ou du point de vue social.

La dialyse est une solution temporaire

Alors que la dialyse est un traitement temporaire pour les patients atteints d'insuffisance rénale, une transplantation rénale peut être réalisée pour une guérison totale de ces patients. Avec la dialyse, les patients ne peuvent pas éviter les effets négatifs que l’insuffisance rénale a sur les autres systèmes et organes du corps. Il est entendu comme approche inapproprié. Garder un individu ayant une chance de greffe sous dialyse est considérée comme une approche inappropriée. Le meilleur traitement pour l'insuffisance rénale terminale demeure la greffe rénale.

Le succès de la greffe Rénale en Turquie

La Turquie compte actuellement environ 60.000 patients souffrant d'insuffisance rénale chronique. Il est prévu que ce chiffre augmente à 100 milles en 2016. Actuellement en Turquie, il existe 56 centres de greffe de rein dédiés au traitement de l'insuffisance rénale chronique. Ces centres sont principalement concentrés dans la région de Marmara. Lors de l’évaluation du succès des greffes effectuées en Turquie ; nous constatons que nous ne sommes pas loin des pays occidentaux. Dans notre pays, le taux de réussite du fonctionnement de l'organe greffé est supérieur à 95%. Désormais, la greffe de rein a gagné un statut d’intervention chirurgicale de routine.

Quatre causes principales de l'insuffisance rénale

Selon des recherches récentes, lorsque nous classons les causes de l'insuffisance rénale dans notre pays, le diabète vient occuper première position. La deuxième cause la plus importante d'insuffisance rénale est la pression artérielle c'est-à-dire l'hypertension non contrôlée ou non traitée ; Sinon, on retrouve aussi les maladies rénales primaires, appelées également en langage médical « glomérulopathie » que l’on ne peut empêcher. Celles-ci peuvent également entrainer une insuffisance rénale. On compte parmi les autres causes d'insuffisance rénale, les infections, la poly neuropathie congénitale, la rétraction urinaire (reflux) et le mauvais usage de médicaments.

Quand est-ce qu’il est question de greffe?

L'insuffisance rénale a trois méthodes de traitement. On les dénomme par traitements de «remplacement rénal». Il s’agit de l’hémodialyse, la dialyse péritonéale ou transplantation rénale. Le but principal du traitement est non seulement d'allonger la durée de vie du patient, mais aussi de maintenir la qualité de vie au même niveau. Si l’individu est entré dans  la phase de l'insuffisance rénale terminale, on décide alors la greffe rénale. Le patient n'a pas à être sous dialyse pour effectuer la greffe. Il suffit d'être au stade de la dialyse (préemptif).

Le risque de développer une insuffisance rénale chez le donneur après la greffe ne s’accroit pas

Ces donneurs vivants dans les cas de greffe de rein et autres greffes sont soumis à des examens très détaillés. Toutes les fonctions vitales du donneur doivent être saines. Une fois assuré que la greffe ne présente pas à un risque supplémentaire, la greffe est réalisée. La greffe n’est réalisée que lorsqu’il est confirmé que les deux reins sont en bonne santé avant la greffe et que le rein restant du donneur est suffisant pour une fonction rénale normale. Dans ce cas, le donneur vivant peut vivre en bonne santé jusqu'à la fin de sa vie avec un seul rein. En outre, il n’est guère question à ce que le donneur développe un risque d’insuffisance rénale après avoir été un donneur. Il existe autant de risques de développer une insuffisance rénale chez un individu normal que chez un donneur. Ce cas n’a aucun lien avec le fait qu’il soit un donneur.

Une transplantation rénale serait-elle pratiquée chez tous les patients atteints d'insuffisance rénale chronique ?

La greffe rénale ne peut pas être prescrite à tous les patients atteints d'insuffisance rénale chronique. L’insuffisance cardiaque et respiratoire à stade avancée, la présence d’infection active peuvent empêcher les patients de recevoir une greffe d'organes.

GREFFES D’ORGANES EN PHASE D’ENFANCE

On constate des insuffisances rénales et hépatiques chez les nourrissons et les enfants en raison de quelques problèmes congénitaux ou autres problèmes développés ultérieurement. Les insuffisances d’organes peuvent être à l’origine des problèmes de perte d’appétit, de croissance et de développement chez les enfants. Comme il est valable pour les adultes, la méthode de traitement la plus efficace dans les insuffisances d’organes chez les enfants reste également la greffe d’organes.

Les enfants souffrant d’insuffisance d’organe présentent des déficiences de croissance

Les enfants qui souffrent d’insuffisances rénales et hépatiques à un âge précoce présentent des troubles de développement et de croissance. Ils peuvent présenter aussi un retard dans les étapes de développement sexuel et une déficience dans la capacité d’apprentissage. Les enfants atteints d’insuffisances d’organes ne se nourrissent pas de manière équilibrée et ne prennent pas de poids en raison de la perte d’appétit généralement due à la maladie. En outre, on constate aussi dans le cours de cette maladie des cas de renfermement et de dépression. D’où la greffe d’organes doit être réalisée avant que les retards de croissance et les problèmes irréversibles ne se manifestent. Les enfants qui ont subi une greffe d’organes réussies et qui sont tenu sous suivi médical sont en mesure de reprendre une vie saine. Les enfants atteints d’insuffisance hépatique et rénale peuvent de nouveau retrouver vie grâce à la greffe d’organe.

L’insuffisance rénale au stade terminal chez les enfants nécessite la transplantation

Les infections urinaires sévères, le reflux vésiculaire, les calculs, et les troubles fonctionnels rénaux peuvent être à l’ origine de l’insuffisance rénale chez les enfants. L’insuffisance rénale au stade terminal chez les enfants, est un cas qui nécessite une greffe rénale. Qu’elle soit d’un donneur vivant ou un cadavre, la transplantation de rein est réalisée chez les enfants ainsi que les nourrissons ayant moins d’un an, avec recours à des techniques chirurgicales particulières. Les préparations avant la greffe et le suivi post-greffe est assurée avec l’étroite collaboration des départements de greffe d’organes et de néphrologie pédiatrique. Chez les enfants atteints d’insuffisance rénale chronique, il est indispensable de contrôler si toutes les conditions sont assurées pour la greffe et de penser à la greffe comme étant la première option de traitement avant la dialyse. Les données statistiques mettent en exergue les taux de réussite élevés suite aux greffes rénales réalisées aux enfants à partir de donneur vivant et de cadavre.

L’insuffisance hépatique peut se manifester de manière soudaine et rapide

L’insuffisance hépatique peut se manifester pendant la petite enfance ou la période qui suit et peut se développer chez un enfant sain ou atteint de manière soudaine et rapide.la cause la plus fréquente d’insuffisance rénale chez les enfants, est la non-formation des voies biliaires congénitale. Les problèmes des voies biliaires et les différentes maladies héréditaires peuvent entrainer l’insuffisance rénale. Dans ces cas de figure, la méthode de traitement la plus efficace est la greffe de foie. Le premier symptôme de cette maladie est une jaunisse persistante durant une longue durée et incurable. La greffe de foie peut être réalisée en prélevant une petite partie du foie d’un donneur considéré compatible suite à des examens réalisés.

Faites attention à ces symptômes chez les enfants !

  • Fatigue
  • Tension artérielle élevée
  • Changements dans les urines
  • Nausée et vomissement
  • Crampes musculaires
  • Démangeaisons
  • Douleurs de dos

La greffe aux enfants est réalisée avec recours au techniques chirurgicales particulières

Dans les cas de greffes rénales et hépatiques réalisées chez les enfants d’un âge variant entre 0-5 ans, on a recours à des techniques chirurgicales particulières. Etant donné  leurs anatomies plus petites en comparaison aux adultes, la structure vasculaire est plus fine et ce cas requiert un travail plus délicat. L’une des causes majeures constatées chez les enfants atteints d’insuffisance hépatique liée à des problèmes génétiques est le mariage consanguin. Afin de prévenir l’occurrence des maladies d’ordre génétique, les mariages consanguins doivent être évités.

Avec la greffe, un avenir sain les attend

La greffe offre aux enfants un avenir en bonne santé. En se protégeant des infections post-transplantation et en utilisant régulièrement les médicaments, ils peuvent regagner leur vie normale dans un court laps de temps. Certains enfants restent dans l’obligation de suspendre leur vie scolaire durant leur maladie mais peuvent la reprendre après la greffe. Dans cette situation, les familles ont une mission importante à accomplir. Pendant cette période, les familles doivent agir consciemment et donner une éducation à leurs enfants quant aux sujets auxquels il faut faire attention durant toute leur vie.

LES FAUSSES VERITES SUR LA GREFFE D’ORGANE

  • La greffe d’organes ne peut se faire qu’à partir de donneur vivant

La greffe d’organes est une intervention chirurgicale qui est réalisée à partir de donneur vivant et de cadavre. Exception faite de la greffe du cœur, une grande majorité des greffes est réalisée à partir de donneur vivant. Les greffes hépatiques et rénales peuvent être réalisées par prélèvement d’organe de cadavre et transplantation au patient.

  • On peut prélever les organes d’un individu en état végétatif.

Les organes d’un individu en état végétatif ne peuvent pas être prélevés. Il faut distinguer entre l’état végétatif et la mort cérébral. Pour qu’un individu soit considéré comme un cadavre, ses fonctions cérébrales doivent complètement disparaitre. Dans un terme plus simple, il doit y avoir une mort cérébrale. Alors que dans le cas d’état végétatif, l’individu est considéré comme vivant vu que certaines de ces fonctions cérébrales sont toujours en marche et donc ses organes ne peuvent pas être prélevés.

  • La greffe hépatique ne peut pas se faire à partir d’un vivant, or tout le foie est prélevé

Dans les greffes hépatiques, on ne prélève pas la totalité du foie. La greffe est réalisée en prélevant le segment considéré approprié. Chez les donneurs, le foie regagne ses dimensions initiales dans une période de 6 à 8 semaines. De même pour le segment greffé, il se reforme pour atteindre sa taille initiale normale dans une durée approximative de 2 semaines.

  • La greffe d’organe n’est pas envisageable dans le cas d’incompatibilité de groupes sanguins

La greffe peut être réalisée entre individus de groupe sanguins différents. En terme de greffes rénales, et en particulier lorsque le patient arrive au stade de ne plus pouvoir être dialysé et ne trouve pas de donneur compatible du point de vue sanguin dans le Fonds d’Urgence, les greffes de groupes sanguins incompatibles peuvent être réalisées.

  • Les opérations de greffes d’organes sont difficiles et laissent des cicatrices permanentes.

Les interventions de greffe d’organes sont des interventions importantes et délicates. Mais grâce aux technologies et techniques chirurgicales modernes en développement permanent elles peuvent être entièrement réalisées en toute sécurité et sans hémorragie. A titre d’exemple, avec les chirurgies laparoscopiques (chirurgies fermées), les gens reprennent leur vie normale après 1 semaine ou 10 jours ; et ne rencontrent en aucun cas d'obstacles physiques dans leur vie quotidienne.

  • Si je fais don de l’un de mes reins, je deviens être humain à moitié.

Les donneurs vivants dans les cas de greffe de rein et autres greffes sont soumis à des examens très détaillés. Toutes les fonctions vitales du donneur doivent être saines. Ce n’est que lorsque on est assuré que la greffe ne présenterait pas de risque supplémentaire que la greffe est réalisée. La greffe n’est réalisée que lorsqu’il est confirmé que les deux reins sont en bonne santé et que le rein restant du donneur est suffisant pour une fonction rénale normale. Dans ce cas, le donneur vivant peut vivre en bonne santé jusqu'à la fin de sa vie avec un seul rein.

  • Seuls les proches de 1erdegré de parenté peuvent faire don de leurs organes

Conformément à la réglementation du Ministère de la Santé, les greffes peuvent être réalisées entre proches ayant un lien de parenté atteignant le 4ème degré. Il est possible également de réaliser une greffe d’organes de donneur non apparenté avec l’approbation du Comité d’Ethique Régional. Les greffes croisées qui désignent les échanges de donneurs dans le cadre de greffes d’organes sont aussi envisageables dans un cadre légal.

  • La greffe d’organe peut être faite dans n’importe quel hôpital par n’importe quel chirurgien.

La greffe d’organes ne peut être réalisée dans n’importe quel hôpital par n’importe quel chirurgien. Elle requiert la mise en disposition d’une infrastructure technique et technologique, comme elle impose à ce que la personne responsable du centre de greffe d’organes ait la qualification nécessaire dans le domaine. Dans cette perspective, les Comités Scientifiques de Greffe d’Organes du ministère de la Santé soumettent l’hôpital, le responsable du centre et son équipe à un contrôle et ce n’est qu’après obtention de l’approbation, que les greffes commencent à être réalisées.

  • Je suis une personne âgée mes organes ne sont d’aucune utilité

On ne peut guère déterminer l’utilité de l’organe en le liant au facteur d’âge. Les fonctions des organes d’un individu victime de mort cérébrale sont évaluées, par la suite, nous pouvons utiliser les organes selon les facteurs de risques

  • Tout patient atteint d’une insuffisance rénale chronique peut recevoir une greffe de rein

Les cas particuliers c’est-à-dire les risques tels qu’être porteur d’une hépatite ou infection en phase active, les problèmes vasculaires, les insuffisances cardiaques et les insuffisances pulmonaires de stade avancé peuvent présenter un obstacle à la greffe de rein chez les patients atteints d’insuffisance rénale.

  • La famille qui fait don de l’organe peut décider de l’identité du receveur de l’organe

Les proches de 1erdegré de parenté faisant don d’organe ne possèdent aucun pouvoir de décision sur l’identité du receveur, plus encore ils n’ont pas accès à l’information relative à l’identité du receveur. L’identité du receveur de l’organe faisant objet du don est déterminée de manière juste, par le Centre National de Coordination de Don d’Organes sous la tutelle du Ministère de la Santé selon un système de points.

  • Lors des greffes d’organes réalisées à partir d’un cadavre, ce dernier est morcelé

Les interventions dans les greffes d’organes réalisées à partir de cadavre sont également des interventions chirurgicales entièrement techniques. Il n’en reste qu’une fine cicatrice d’incision. Il n’est jamais été question de morcellement total du cadavre.

  • Les greffes d’organes peuvent être réalisées entre les personnes faisant partie des mêmes groupes d’âge.

Il n’existe aucune règle qui stipulant que l’organe destiné à être greffé a un bébé doit être également provenir d’un autre bébé. Si l’organe se trouve avec les dimensions appropriées, l’organe d’un adulte peut être transplanté à un bébé. A titre d’’illustration : les mères peuvent être les donneurs de leurs enfants.

Médecins Spécifiques